Les pommes de terre sont généralement récoltées une fois par an, dans des zones à climat très doux. Heureusement, ils peuvent être stockés pendant une longue période, de sorte qu’ils sont presque toujours disponibles. Étant l’un des légumes les plus aimés et les plus utilisés de la cuisine, il est très utile d’avoir des pommes de terre toute l’année.

Pour conserver correctement les pommes de terre, il est nécessaire de les prendre en charge dès leur achat. En effet, une mauvaise conservation peut non seulement causer la dégradation des légumes et la germination des tubercules, mais aussi rendre les pommes de terre toxiques en raison de la solanine.

Voici quelques conseils utiles pour trouver le bon endroit pour maintenir la récolte de pommes de terre, en contrôlant la lumière, la ventilation et les températures pour les faire durer le plus longtemps possible. Nous voyons également quelques possibilités alternatives pour conserver ce légume, du séchage à la congélation.

Conservez les pommes de terre : l’endroit idéal

Il n’est pas difficile de trouver le bon endroit pour conserver les pommes de terre. Voyons les caractéristiques nécessaires pour les conserver.

Dans des conteneurs ou des boîtes

Vous pouvez mieux conserver les pommes de terre en les plaçant dans une boîte en bois ou en plastique (à condition qu’elles aient des ouvertures), pas trop écrasées entre elles. Les murs et le dessus doivent être recouverts de tissu ou de feuilles de papier journal pour empêcher la lumière d’affecter le tubercule.

Environnement ventilé

La recirculation de l’air est essentielle à la conservation de la pomme de terre, car elle empêche la formation de moisissures et de pourriture.

Humidité contrôlée

Si vous conservez les pommes de terre dans un environnement très sec, elles finissent par dépérir et perdre de leur qualité. Une humidité excessive est encore pire, car elle provoque la pourriture des tubercules ou une germination précoce. Une bonne valeur d’humidité est de 70/80%. Un hygromètre domestique capable de mesurer ces données coûte quelques euros et peut être utile pour savoir si votre cave est un bon endroit pour garder des pommes de terre ou non.

Gardez les pommes de terre à l’ombre

Les pommes de terre craignent la lumière, ce qui rend les tubercules verts. Le vert est chlorophylle, indique une exposition du tubercule au soleil ou à une autre source de lumière, où se trouvent ces taches formées par la solanine, une toxine naturelle qui concentre le tubercule non comestible. Si vous remarquez des taches vertes, vous devez couper la partie de la pomme de terre concernée.

Recherchez un endroit presque sombre pour stocker les pommes de terre. La lumière fera perdre de la taille et de la turgescence à la pomme de terre et favorisera l’apparition de composés chimiques tels que les glycoalcaloïdes et la chlorophylle, qui, s’ils interagissent les uns avec les autres, la rendront plus amère et verdâtre, devenant même toxique pour qui. le consommer.

Le dernier conseil est de ne pas éliminer la terre présente sur la peau, même si vous avez l’impression que celles-ci sont sales, sans les mouiller pour ne pas créer d’humidité. Laissez-les dans l’air, toujours à l’abri de la lumière, et la terre s’asséchera au fil des jours et tombera naturellement ou vous pourrez l’enlever avec un chiffon sec.

La température idéale pour le stockage

Évitez les températures excessivement élevées. Les pommes de terre doivent être conservées à des températures inférieures à 10 ° C. Pour une durée de conservation optimale, la température doit être comprise entre 2 et 4 ° C.

Une augmentation de la température peut être interprétée par les tubercules comme l’arrivée du printemps, un moment propice à la germination. Les pousses de pommes de terre ne sont pas comestibles et doivent être supprimées.

Attention aux gelées. La pomme de terre gèle à moins trois degrés. Une fois congelée, elle n’est plus comestible. Dans tous les cas, vous ne devez jamais exposer les pommes de terre à des températures inférieures à quatre degrés. Une attention maximale en particulier pour contrôler les températures minimales si vous gardez les pommes de terre dans des garde-robes placées à l’extérieur ou dans des caves non chauffées.

Ne conservez pas les pommes de terre au réfrigérateur

Parmi les aliments à ne jamais mettre dans le réfrigérateur, il y a aussi des pommes de terre : les conservez dans le froid serait une grave erreur … pourquoi ?

Les pommes de terre ont besoin d’un endroit frais mais pas excessivement froid. Le froid a pour effet de transformer les amidons en sucres et se manifeste esthétiquement dans les zones sombres. Ce changement aggrave non seulement l’apparence, mais aussi le goût de la pomme de terre qui devient sucrée. Il est donc préférable de conserver les pommes de terre à la température ambiante : si vous les avez déjà mises au réfrigérateur, retirez-les et conservez-les dans un endroit sec et sombre pendant quelques semaines (période moyenne pendant laquelle les sucres se transforment en féculents). De plus, la présence de sucres en excès conduit à la formation d’acrylamide, substance toxique en tant qu’agent mutagène, potentiellement cancérigène.

Mais attention, les risques liés aux pommes de terre ne s’arrêtent pas là. Si vos tubercules sont verts ou qu’ils produisent des germes, vous ne pouvez absolument pas les manger … il vous suffit de les jeter.

Conservez les pommes de terre surgelées

Seules les pommes de terre cuites peuvent être congelées sans problème. Ensuite, faites bouillir ou cuisez avant de mettre les pommes de terre dans des sacs de nourriture, puis placez-les au congélateur.

Lorsque nous achetons plusieurs kilos de pommes de terre, l’idéal est de se procurer un grand carton et de recouvrir l’intérieur de papier journal. Ensuite, nous placerons les pommes de terre à l’intérieur et nous jetterons du poivre noir pour les protéger des insectes. Enfin, nous les recouvrons de plusieurs feuilles de papier journal et plaçons la boîte dans un endroit sec et frais.

Maintenant que vous connaissez ces astuces pour conserver vos pommes de terre, pensez-vous que vous les avez bien stockées ?

guidedecuisine.com